24 mars 2009

Rallye métro-bars #3 : De la Savane

C'est impossible.

Je l'affirme dès le départ : il n'existe aucun endroit où il est possible à la fois de commander une bière et de regarder le match de hockey, et dont l'accès au métro le plus proche est la station De la Savane.

C'est impossible. Je vous raconte quand même notre aventure. Et je vous lancerai ensuite un défi. Gardez en tête que ce qui suit est le triste récit d'une soirée de la Saint-Patrick dans un secteur aussi aride qu'un couvent dans le désert. Vous pouvez suivre notre itinéraire sur une carte en cliquant ici.

Nous n'avons aucune surprise en sortant de l'édicule de la station. Devant nous, l'autoroute Décarie s'étend, de NDG à Ville Saint-Laurent. De l'autre côté, à l'ouest, le secteur industriel de Ville Mont-Royal nous semble sombre et peu accueillant. On tourne notre attention vers la rue de la Savane, qui s'enfonce vers l'est au milieu de nulle part, entre les concessionnaires (Ferrai, Jaguar...). À droite, on croise un endroit où on peut faire du karting, et à gauche, un cimetière juif. Ce dernier nous rappelle notre promenade à la station Sauvé, mais nous réalisons vite que nous sommes tombés dans un coin encore plus désolé.

Puisque nous commençons à approcher un peu trop du territoire de la station Namur, nous tournons vers le nord sur l'avenue Kindersley, jusqu'à ce que nous soyons rendus aux abords du coeur de Ville Mont-Royal. Déjà, nos espérances diminuent.

Nous déterminons alors trois objectifs à couvrir avant de pouvoir déclarer que cette station de métro est incompatible avec un match de hockey : 1) le centre de VMR, où il pourrait y avoir un endroit accueillant; 2) le chemin de la Côte-de-Liesse en revenant vers l'autoroute Décarie; et 3) le secteur industriel aperçu au tout début.

  1. Il faut se rendre à l'évidence, VMR n'est pas un endroit où l'on trouve des débits d'alcool. On aurait pu s'en douter. À un certain moment, alors que nous avons déjà parcouru la rue Kenaston et que nous cheminons sur le boulevard Graham, Ben me fait remarquer qu'on approche dangereusement d'un secteur qui s'approche davantage du métro L'Acadie. Notez que cette station est située sur la ligne bleue, à une bonne distance de notre point de départ. Passons au prochain objectif.

  2. Rebroussant chemin sur Graham, nous arrivons éventuellement près de l'autoroute 40, sur Côte-de-Liesse, où se trouvent quelques commerces. L'un d'eux se nomme Porto, selon son enseigne, et nous sentons une lointaine lueur d'espoir. En nous approchant, nous constatons qu'il s'agit d'un magasin de chaussures. Après un détour inutile dans Ville Saint-Laurent, où nous étions de toute façon en territoire du métro Du Collège, nous ne pouvons qu'observer que la marche le long des voies de service de la 40 et de la 15 Sud est tout aussi infructueuse. Si nous avions été à la recherche d'un tapis, alors là, nous aurions vraiment été au bon endroit. Mais ce n'est pas ce que nous cherchons, comme vous le savez.

  3. De retour au métro De la Savane, il nous reste le parc industriel à visiter. C'est alors que nous remarquons la présence d'un retaurant de steak, tout juste au sud de la station de métro. Tiens donc. Toutefois, un rapide coup d'oeil à travers les stores nous porte à croire qu'il n'y a pas de téléviseur à l'intérieur. Par ailleurs, il s'agit d'un restaurant, et nous ne sommes pas venus ici pour manger. C'est non admissible, tout comme le resto de déjeuner adjacent, également dépourvu de téléviseur.

    Nous traversons l'autoroute vers le secteur industriel. Chemin faisant, notre regard suit l'autoroute vers le sud et on se prend à avoir hâte de piger le métro Namur. Oui, Namur. C'est dire le désespoir qui nous habite...

    Après quelques instants, nous prenons acte de la futilité de ce dernier détour : ce secteur n'est peuplé que de magasins de planchers et autres articles de rénovation. Au moins, si nous avions acheté un tapis tantôt, on pourrait maintenant trouver un plancher pour l'y déposer. Parce que tout commence par un plancher...
...

Après coup, je continue d'être persuadé que notre effort a été valable. Nous avons même tenté d'aller voir si la place de karting pouvait nous dépanner, mais en vain. Nous déclarons donc un échec brutal pour le métro De la Savane.

C'est devant une pinte de Labbat 50 verte, notre consolation de la soirée, bien loin du métro De la Savane, qu'une désagréable impression s'est emparée de moi en regardant Carey Price perdre tous ses moyens en fin de match contre les Rangers. Serions-nous responsables, Ben et moi, de son irrégularité? Par une improbable sorcellerie, le jeu du gardien du Canadien pourrait-il être influencé par le succès ou l'échec de nos explorations?

Ça fait peur.

Pistes d'exploration dans les environs : aucune.

Nous vous lançons un défi. Quiconque trouvera un endroit commercial où il est possible pour une personne d'entrer boire une bière et de regarder le match de hockey, un endroit dont la station de métro la plus proche devra être De la Savane, quiconque, donc, nous fournira le nom et l'adresse d'un tel endroit gagnera de la bière gratuite pendant toute la partie de hockey, en compagnie de Ben et de moi-même.

Pour relever le défi, laissez un commentaire.

(Pour le compte rendu de Ben, cliquez ici.)

1 commentaires:

Elise a dit...

Je fais un travail sur le secteur industriel de Ville Mont-Royal, que je tape texto dans google et sur quoi je tombe en première page: l'empire raton! Cette session ne finira jamais!

Élise

Publier un commentaire