2 mars 2012

Sense of impending doom

Pas exactement ce dont je parle, mais c'est tout aussi perturbant.
Comment traduire le mot «doom» de cette expression de façon à véhiculer son sens avec précision? En bref, il s'agit de la nette impression que la fin approche et qu'il n'y a rien qu'on puisse y faire.

Cette sensation regroupe une sourde terreur, un désespoir complet, une résignation pénible. Son origine demeure nébuleuse, sa rationalité, discutable, mais c'est un sentiment bien réel, qui gruge depuis l'intérieur et laisse le sujet agité, insomniaque, distant.


C'est une ombre qui plane et qui n'annonce qu'une chose : elle s'abattra et détruira sa victime, inexorablement.


Alors... catastrophe imminente? 
Proche anéantissement? Perte prochaine?

J'attendrai vos idées, en ne dormant évidemment pas.

6 commentaires:

Guillaume Lajeunesse a dit...

Premièrement, chouette, le nouveau design de ton blogue!

Cette description des choses est fort poétique. Sinon, est-ce que ça va?...

JessEcks a dit...

L'ambiance que tu décis me fait penser au Horla.
Mais sinon, Le mot destin, encore une fois, me semble le plus proche. Un destin n'est pas quelque chose qu'on peut définir. Ce n'est ni bon ni mauvais, c'est juste quelque chose qui arrive, qu'on le veuille ou pas. C'est pour ça que j'irais vers sort. C'est quelque chose qui arrive, qu'on le veuille ou pas, mais qui est necessairement négatif. Donc le flair d'un sort imminent...?

Alexandre Béland a dit...

Guillaume : Merci bien! Et oui, ça va. Les longues périodes de marche que je m'impose maintenant quotidiennement ainsi qu'un régime favorisant le bon fonctionnement du cerveau au détriment de son intoxication font en sorte que ça bouillonne et que ce type d'interrogation survient sans cesse. Tu aurais mis des virgules après «quotidiennement» et «intoxication», n'est-ce pas?...

Jess : Je continue de ne pas être trop à l'aise avec le mot «sort», qui ne me semble pas nécessairement synonyme de la fin. Quoique en effet, on sent que c'est inévitable. Il manquerait donc peut-être un qualificatif.

Peut-être «sort funeste imminent»? Je pense qu'on s'entend sur «imminent».

Alexandre Béland a dit...

Sur Facebook, Aicha a proposé l'expression «entendre sonner l'hallali», qui signifie sentir la fin approcher, une défaite.

C'est très proche. Et son lien vers l'explication de l'expression comprend le mot «ruine», qui est plus proche que tous les autres jusqu'à présent.

Une impression de ruine imminente. Ça ressemble à ça.

Mlle Maria a dit...

Je dirais "impression de fatalité" ou quelque chose du genre...

Alexandre Béland a dit...

En effet, le concept de fatalité est bien présent.

C'est comme du vocabulaire à l'échelle quantique : tous ces mots (ruine, fatalité, sort funeste, catastrophe, anéantissement, perte, défaite...), ensemble, créent un nuage dont on saisit exactement le sens, et il colle à celui qu'on cherche. Mais dès qu'on intercepte l'un d'entre eux individuellement, alors le sens que l'on cherche est proche sans jamais être exact.

Publier un commentaire