12 août 2011

Rantanplan 40%

Il semble que je me sois imposé un rythme en lançant ce rantanplan il y a douze jours. Malgré l'absece de commentaires sur ce blogue, j'ai reçu de nombreux avis et questions et encouragements par courriel et par Facebook, ainsi que par rencontres fortuites dans la ville.

Non seulement un rythme, mais donc une pression des pairs à laquelle j'aurais dû m'attendre. En fait, c'était peut-être un peu l'idée, en quelque sorte. C'est loin d'être une pression oppressante, sauf si on la combine à celle que je m'impose moi-même, et qui n'est que mon problème et pas le vôtre.

Toujours est-il qu'au jour 12, je devrais en être au deuxième bilan. J'ai plutôt été silencieux cette dernière semaine. L'bjectif concernant mon domicile a été atteint dans les six jours prescrits : c'est vivable dans toutes les pièces. Une première, confirmeront ceux qui ont déjà visité l'un ou l'autre des mes appartements.

Je devrais aujourd'hui avoir fait le tri et départagé l'envisageable du farfelu quant à mes prochaines études. J'y ai réfléchi abondamment et j'aurai un plan clair d'ici la fin de la journée. On en est donc à 40 % en ce qui concerne mes grands objectifs fixés au départ.

Je vous rappelle que le tout continuera – ou recommencera – d'être commenté via Google+, ou je vous invite à me suivre. Il faudra d'ailleurs que j'accélère le visionnement de films... Neuf sur cinquante en douze jours sur trente, ce n'est pas assez. J'y remédie en fin de semaine, assurément.

1 commentaires:

webfil a dit...

Yé!
Way to go, Rat'!

Publier un commentaire