31 juillet 2011

Ceci n'est pas un ramadan



«Si j'y repense, la chose la plus impressionnante pendant le mois de Ramadan est bel et bien cette abstinence collective sans équivoque. Les fumeurs s'abstiennent de fumer, les buveurs, clandestins, cessent en général de boire et le sexe est laissé aux Happy Hours! Certes, mes souvenirs ne se limitent pas à ça, je pourrais passer des heures à raconter la fatigue, les odeurs des repas gargantuesques qui se préparent tous en même temps dans les maisons, la certitude naïve à dix ans d'avoir accompli un exploit, la sirène de bateau que l'oreille guette, cuillère en l'air, et qui marque la fin du jeûne, les repas en famille, les repas aux nécessiteux, les efforts pour ne pas rompre un jeûne que la moindre insulte proférée (selon la religion) pouvait entamer...»


J'ai préféré offrir l'espace qui précède à ma chère Aicha afin qu'elle vous explique ce qu'était pour elle le ramadan, en peu de mots. Pas qu'elle soit particulièrement pratiquante – bien que par respect, je lui impose le port du voile intégral depuis que nous sommes un couple* – mais j'ai cru bon laisser quelqu'un qui provient d'un milieu musulman introduire cette notion.


À partir de la nouvelle lune qui vient de passer, et en même temps que tant de musulmans à travers le monde, je participerai à une sorte de ramadan. Pas celui représente un pilier de l'islam, mais un pastiche de ramadan de mon cru. Depuis des années que je multiplie les réorientations, les périodes de réflexions et les remises en question, j'y ai pris goût, dirait-on. Je me suis donc inspiré des préceptes du ramadan afin de créer le rantanplan, dont vous trouverez les règles plus bas.


Je ne viendrai pas ici commenter chaque détail de cette aventure, bien qu'il soit probable que j'y revienne à l'occasion. Cependant, je devrais en parler via Google+ quotidiennement. Suffit donc de m'y suivre pour avoir des nouvelles de mon expérience. Pourquoi pas Facebook? Pour faire changement et pour essayer, tout simplement.


Vous verrez, je ne m'empêcherai ni de manger, ni de boire de l'eau, deux activités auxquelles je m'adonne de façon presque ininterrompue tout au long de la journée. Je désire survivre, mine de rien.


Les règles du rantanplan (résumé)

  • Début
    Le rantanplan débutera à l'aube suivant la nuit où on apercevra pour la première fois le mince croissant de la nouvelle lune du 30 juillet 2011 à 14h40. Le croissant devrait être visible durant la nuit du 31 juillet au 1er août, alors ça commencera au lever du soleil à 5h38 le 1er août 2011.
  • Restrictions
    Du lever au coucher du soleil, déterminés selon les informations de Météo Média, il sera interdit de commander du resto, d'aller chercher des repas pour apporter à la maison, de consommer ou d'acheter de l'alcool ou de fumer quoi que ce soit. Durant ces périodes, les repas pris à l'extérieur devront se limiter à ceux se dérouleront en présence d'au moins une autre personne.
  • Illumination
    Afin de favoriser l'auto-analyse et l'illumination,
    une heure et demie par jour devra être consacrée à la rédaction de mon projet majeur qui dure depuis des années, à un rythme très, très sporadique. Un résultat provisoire ou du moins une orientation relativement claire devra être présentable au bout de ces quarante-quelques heures.
  • Objectifs
    Le rythme des affaires quotidiennes devra être accéléré et un nouvel objectif devra être atteint chaque six jours, parmi les thèmes suivants. Les objectifs exacts sous ces catégories sont connus et seront dévoilés progressivement : les études, l'emploi, une tierce occupation, le domicile et le projet Peggy Sue.
  • Partage
    Chaque jour, pendant trente jours, une personne qui m'est chère devra être identifiée, non pas obligatoirement de façon publique, mais par une façon qui sera à déterminer au cas par cas.
  • Instruction
    Ma liste de films à voir s'étire bien au-dessus des 400 titres et je dois amorcer un régime de consommation régulière de cinéma maison afin d'espérer en venir à bout un jour. L'objectif, au lieu de lire le Coran en entier, sera donc de voir 50 films durant cette période d'environ 30 jours.
  • Fin
    Le rantanplan se terminera dès qu'on apercevra le mince croissant de la nouvelle lune du 28 août à 23h04. Le ciel sera inspecté jusqu'à ce que la lune soit visible, et la fête débutera à cet instant précis. Il devrait s'agir du crépuscule du 29 août ou d'un moment durant la journée du 30. Quoi qu'il en soit, toutes les règles devront être respectées durant la dernière journée, à l'exception des Restrictions, qui seront levées dès que le croissant sera visible à Montréal.
Je n'irai pas vous raconter le lien précis entre chacune de mes règles et celles d'un véritable ramadan, ce serait long et inutile. Vous pouvez trouver ces règles en ligne et faire des liens si vous le désirez.

Voilà, je n'attends que la lune pour m'y mettre. Comme le veut la tradition.

Je serai donc à l'affût du croissant de la nouvelle lune grâce à l'application Skymap de mon Nexus One.

Comme le veut la tradition.


* Pourquoi êtes-vous venu voir ici? Vous savez bien que c'est faux cette histoire de voile...

2 commentaires:

Marie a dit...

Ben bonne chance! Je pourrais surement trouver quelque chose de plus intelligent à commenter, mais je ne le ferai pas.

Raton a dit...

C'est amplement suffisant et apprécié. Merci!

Publier un commentaire