10 mars 2011

Déneigeur teigneux


Cher Plateau,

J'aimerais souligner le comportement inacceptable d'un employé qui déneigeait ce matin, vers 5h00, dans le nord-est du Plateau Mont-Royal.


Je traversais le boulevard St-Joseph vers le nord, sur l'avenue de la Roche, et cet opérateur de pelle mécanique, qui précédait la gratte qui s'en venait, est venu se planter immédiatement devant moi, à contresens sur le boulevard. J'avais déjà établi un contact visuel avec l'employé afin de m'assurer de ne pas me faire frapper par son véhicule. Il m'avait donc vu – et a d'ailleurs continué de me regarder tout le long, avec l'air de quelqu'un qui possède le droit souverain d'aller planter sa machine à l'endroit qui lui plaît. Malgré ce contact visuel, il est quand même venu me couper le chemin de façon très dangereuse à un endroit où même son tracteur glissait sur la mince couche de neige qui restait par terre.


Sa manœuvre douteuse complétée, je l'ai laissé partir, accompagné de la gratte, sur de la Roche. J'ai choisi de marcher jusqu'à la rue De Brébeuf pour poursuivre mon chemin vers le nord.


Au coin de l'avenue Laurier, j'ai aperçu les deux mêmes véhicules se dirigeant vers l'est. La gratte est d'abord passée, puis ce même opérateur de pelle a modifié sa trajectoire momentanément pour se diriger dans ma direction, poussant sur le trottoir (et donc sur moi) le banc de neige laissé là par la gratte. En fait, j'ai dû faire un bon vers l'arrière de peur d'être renversé par son véhicule, qui s'approchait dangereusement encore une fois. Et encore une fois, il me regardait, ce qui exclut qu'il se soit agi d'un bête accident.


Au moment où il passait près de moi, j'ai cru déceler un geste obscène de la part de l'employé. Je peux me tromper, puisqu'il était en train de porter son téléphone mobile à son oreille, alors ce geste était peut-être fortuit. D'ailleurs, n'est-ce pas illégal de conduire en parlant au téléphone?


Je ne sais pas votre procédure lorsqu'un tel comportement est signalé, et je ne sais trop comment vous pourrez retracer l'employé en question. Dans l'espoir qu'une intervention de votre part puisse éviter un éventuel accident, j'ai tout de même cru bon de vous raconter cette histoire.


Bonne fin de journée.

1 commentaires:

Alexandre Béland a dit...

J'avais négligé de vous donner la réponse reçue :

«Monsieur,

Nous accusons réception de votre demande concernant la conduite dangereuse
d'un employé.

Le dossier ci-dessus a été transmis à la Direction de la division de la
voirie.

J'ignore toutefois si vos renseignements concernant l'employé seront
suffisants pour le retracer et donner suite à votre plainte.

Pour obtenir des renseignements ayant trait au suivi de votre demande, vous
pouvez nous réécrire à bam@ville.montreal.qc.ca en mentionnant votre numéro
de dossier ou composer le 311.

Nous vous remercions d'avoir visité le site Internet de la Ville de
Montréal >ville.montreal.qc.ca.»

Publier un commentaire