29 mars 2009

Vileda, outils de nettoyage de qualité


Il y a un certain temps que je n'avais pas mis en vedette l'un de mes jouets. J'en partage maintenant trois. On fera valoir que ma définition de jouet est au mieux assez large. On aura bien raison de le souligner.

Mon superbe balai possède un gadget le rendant à toute épreuve en terrain plat. Il s'agit d'une sorte de petit squeegee en mousse qui empêche même la poussière la plus fine de passer entre ses cheveux, réduisant ainsi la nécessité de passer une multitude de petits coups pour tout ramasser.

Cette bande de mousse est amovible et lavable à l'eau, et de toute façon, j'ai toujours mon aspirateur de la mort pour la nettoyer en quelques secondes entre deux pièces à balayer.

Ma toute nouvelle vadrouille abeille multi m'enchante tout autant. Elle possède d'un côté une éponge à récurer, qui s'attaque aux saletés qui seraient éventuellement collées sur le plancher, et de l'autre côté, l'éponge classique des vadrouilles abeille.

Je ne suis pas un fan de la bonne vieille moppe. Il faut se mouiller les mains pour l'utiliser, ça perd des cheveux, et je suis totalement incompétent avec cet outil vétuste. Ma vadrouille possède en outre une poignée au milieu pour faciliter l'acharnement sur les bouts collants, ainsi qu'un mécanisme d'essorage intégré.

Finalement, laissez-moi vous vanter les mérites du Bath Magic. C'est une mini vadrouille pour la salle de bain dont la tête amovible, qui tient par un principe proche du velcro, offre un côté récurant et un côté doux, pour convenir à toutes les surfaces. Il est également possible d'y fixer un linge du genre Swiffer pour ramasser la poussière.

Le manche télescopique permet de laver le bain debout, ce qui est tout simplement merveilleux.

En passant, malgré les apparences, ceci n'est pas une infopub. Je suis réellement enthousiaste devant tous ces objets magiques.

Pour vrai.

3 commentaires:

Yano a dit...

Serge Laprade, sors de ce corps :P

Raton a dit...

Dois-je me réjouir que tu n'aies pas plutôt mentionné Billy Mays?

Tout ce que je connais de Serge Laprade, ce sont les blagues de Safarir à la fin des années '80, début '90.

Quel grand Serge ma génération aurait-elle manqué?

Yano a dit...

Manqué? Bof, je ne dirais pas ça de même...

Publier un commentaire